Bien planifier le transport de marchandises en période de dégel

Transporteurs

Que vous soyez importateur ou exportateur, les bonnes décisions ont un impact assuré sur vos coûts et délais de livraison. Et en période de dégel, alors que la planification de la logistique de vos transports se complique, l’effet décisionnel est multiplié. Dans ce qui suit, les brèves explications vous aideront à poser le bon geste, au bon moment.

Pourquoi il y a-t-il des règles de transport spécifiques à la période de dégel?

Le mercure grimpe, le sol dégèle, l’hiver a fait la vie dure aux routes qui dont la fragilité est augmentée de 30 % à 70 % à cause des variations de température et de l’accumulation d’eau. Pour éviter de les malmener davantage, des précautions doivent être prises. Effectivement, toute surcharge de véhicule peut causer des dommages importants aux routes, alors qu’une diminution de la charge, même faible, contribue à préserver l’état de la chaussée.

Comment sont planifiées les règles de transport durant la période de dégel?

Lors des périodes de dégel, Transport Québec évalue la situation en temps réel et transmet ses consignes. La période déterminée, qui peut s’étendre du début mars à la mi-juin, varie selon les trois zones de dégel définies, et ce, en fonction de critères géographiques et météorologiques. Des restrictions variant entre 8 % et 20 % peuvent alors être imposées quant au poids des cargaisons. Et même si le dégel est terminé dans le sud de la province (zone 1), il est possible de devoir observer certaines autres restrictions dans les zones plus au nord.

Quel est l’impact sur la logistique de transport de marchandises?

La réalité du dégel peut donc engendrer des frais supplémentaires. Qu’il s’agisse du changement de l’itinéraire et de la durée du transport, d’un retard dans le départ ou dans l’arrivée des marchandises, de la diminution de la cargaison, ou de l’achat d’équipements pour mieux répartir le poids, une bonne planification des déplacements vous ouvrira la voie à des décisions éclairées :

  • Devancer ou retarder le transport d’une cargaison;
  • Opter pour l’achat d’équipements qui permettra de livrer comme prévu (frais);
  • Appliquer des frais supplémentaires dans le coût de la vente, pour amortir la dépense.

En plus de bien planifier son transport en tenant compte des ajustements possibles à apporter en temps de dégel, il est également important de tenir compte des restrictions. Effectivement, un transporteur pris en surpoids à la pesée ne pourra pas poursuivre son chemin et devra payer une amende, décharger ou repositionner une partie ou la totalité de sa cargaison sur place, réacheminer l’excédent, etc. Les conséquences d’une telle négligence peuvent être très coûteuses.

Les conseils d’un expert vous épargnent temps et argent

Votre expert en logistique de transport est un spécialiste de l’ensemble des questions concernant le bon déroulement de l’acheminement de vos marchandises, comme le dégel, et est en mesure de vous accompagner dans chacune des décisions que vous aurez à prendre. Tous les printemps, la période de dégel en surprend plus d’un. Assurez-vous de bien vérifier chaque élément de votre transport auprès d’un expert en logistique comme W.J. Jones, il en va de votre tranquillité d’esprit!

Transporteurs
Transport maritime via Montréal : agrandissement du terminal à Contrecœur

Le 1er février dernier, l’Administration portuaire de Montréal (APM) présentait son projet de développement d’un terminal à conteneurs à Contrecœur. Ce projet d’envergure a pour but de soutenir la croissance du marché des conteneurs, secteur qui favorise considérablement le développement économique de Montréal, du Québec et de l’est du Canada. …